Secteur

Capture et séquestration (CCS) et Utilisation (CCU)

Les CCS/U ne permettent pas d’avoir un bilan CO2 global négatif, uniquement de réduire le bilan CO2 d’un acteur ou site polluant

L’objectif des technologies de Carbon Capture & Storage (CCS) et de Carbon Capture & Usage (CCU) est de récupérer une partie des émissions d’un site polluant pour les stocker et/ou les valoriser afin de diminuer l’impact du site. Les CCS/U ne permettent ainsi pas d’avoir un bilan CO2 global négatif, uniquement de réduire le bilan CO2 d’un acteur polluant. Dans le cas du CCS, le stockage est le plus souvent réalisé dans des structures géologiques appelées réservoirs.

Les industriels gros émetteurs de CO2 (Pétrole & gas, métallurgie, cimenterie…) s’intéressent de près aux CCS/U afin d’améliorer leur bilan carbone. L’industrie du pétrole et du gaz a notamment créé un fonds de plus d’un milliard de dollars dédié en partie au CCUS (source : Oil and Gas Climate Initiative).

En France, les principaux acteurs du CCS/U sont des grands groupes pétroliers comme Total, TechnipFMC et Axens (issu de l’IFPEN). De façon quasi-paradoxale par rapport à leur activité première fortement émettrice de gaz à effets de serre et à leurs efforts redoublés de faire perdurer cette activité le plus longtemps possible, les pétroliers sont en effet des acteurs pouvant apporter un soutien majeur au développement de ces technologies de CCS/U. D’une part par leur savoir-faire dans le forage des puits et dans la gestion des réservoirs et gisements de gaz et d’autre part par leur capacité d’investissement colossale : ils peuvent financer l'investissement initial qui pourrait rapidement atteindre plusieurs centaines de millions d’euros. 

En CCU, le CO2 est principalement utilisé pour l’extraction pétrolière appelée Enhanced Oil Recovery (EOR), l’injection de CO2 dans un gisement permettant d’augmenter la quantité extraite, ce qui a donc un impact climatique global très mitigé. Il existe plusieurs autres débouchés : la production de nouveaux matériaux, de polymères, de carburants, des applications chimiques et pour l’agriculture.

Exemples de projets CCS/U en France :

  • Le projet 3D (DMX™ Demonstration in Dunkirk) sur une aciérie ArcelorMittal à Dunkerque a été lancé par un consortium de 11 acteurs européens (dont Total, Axens et IFPEN). Le procédé DMX de captage du CO2 permettra dans un premier temps de capter 0,5t de CO2 issu des gaz de la sidérurgie par heure et de le stocker en mer du Nord (sources : Commission Européenne, IFPEN).
  • Le système de captage à froid du CO2, Cryocap™ a été lancé par Air Liquide en 2015 sur son site de production d'hydrogène en Normandie. L'unité a une capacité annuelle de captage de 100,000t de CO2 (source : AirLiquide).
Dans l’esprit collaboratif qui a été au cœur de ce projet, vous pouvez suggérer des ajouts ou des modifications. Ces suggestions seront soumises au même processus de validation qu’à la création de la base de données.Suggérer une modification
3 organisations
dans ce secteur
Voir les organisations