Secteur

Personnes - Moyenne et longue distance

Accéder aux sous-secteurs

Les émissions de gaz à effet de serre des voyages longue distance sont significatives pesant 5% du total de nos émissions

Les 2/3 sont liées à l'avion

En 2016, les français âgés de 15 ans ou plus ont réalisé 232 millions de voyages longue distance – définis comme une séquence d’au moins deux déplacements (aller et retour) à plus de 100 kilomètres du domicile. La mobilité longue distance représente seulement 1 % des déplacements mais 28 % des distances parcourues (265 milliards de kilomètres) et 30 % des émissions de gaz à effet de serre de la mobilité des personnes. Chaque Français de 15 ans ou plus effectue en moyenne 4,2 voyages longue distance par an.

Les voyages longue distance sont principalement dus à des motifs personnels (83 % des voyages, contre 17 % pour des motifs professionnels). Pour l’ensemble des voyages à longue distance, la voiture reste le mode prédominant avec 68 % des voyages. Mais l’avion représente 43 % des distances parcourues contre 40 % pour la voiture. La mobilité longue distance est entièrement dépendante de produits pétroliers hormis pour sa part réalisée en train qui est intrinsèquement peu consommateur d’énergie et largement électrifié.

Du fait des distances parcourues, la mobilité longue distance des Français est responsable d’émissions de gaz à effet de serre significatives : environ 23 MtCO2 soit** 5 % des émissions françaises**. Deux modes se partagent ces émissions, l’avion pour 15 MtCO2,dont les deux tiers pour le transport aérien international et le reste pour l’aérien domestique, et la voiture pour 8 MtCO2 (source : The Shift: Plan de transformation de l'économie Française (2020)).

Les acteurs identifiés ont été répartis selon les catégories suivantes :

  • Aérien ;
  • Ferroviaire ;
  • Maritime ;
  • Voitures électriques ou légères ;
  • Autres véhicules électriques ;
  • Transports collectifs ;
  • Mobilité individuelle partagée ;
  • Services et supports.

Les leviers d’actions identifiés pour décarboner la mobilité moyenne et longue distance des personnes sont les suivants :

Réduire le nombre de kilomètres parcourus :

  • Repenser les motifs et modalités de voyage ;
  • Accompagner à la sobriété ;

Développer massivement l’usage du train par un report modal depuis la voiture et l’aérien :

  • Développer le réseau ferroviaire sous exploité actuellement ;
  • Optimiser le nombre de passagers par train ;

Repenser l’usage des voitures et avions :

  • Abaisser les vitesses de circulation
  • Développer l’éco-conduite ;
  • Favoriser le covoiturage ;

Améliorer l’efficacité énergétique des véhicules.

Fin 2017, en France :

  • les entreprises du transport routier de voyageurs (cars) représentent environ 75 000 emplois pour un chiffre d’affaire de 7,1 Mrd EUR ;
  • les entreprises du transport fluvial et maritime représentent environ 15 000 emplois pour un chiffre d’affaire de 17,7 Mrd EUR ;
  • les entreprises du transport aérien (y compris le fret) représentent environ 65 000 emplois. (source : Service des Données et Études Statistiques)
Dans l’esprit collaboratif qui a été au cœur de ce projet, vous pouvez suggérer des ajouts ou des modifications. Ces suggestions seront soumises au même processus de validation qu’à la création de la base de données.Suggérer une modification
58 organisations
dans ce secteur
Voir les organisations