Secteur

Mode et textile

Accéder aux sous-secteurs

Le textile pèse pour 2 % du total des émissions de gaz à effet de serre

C’est par ailleurs le deuxième secteur occupant la plus grande surface des sols et le troisième plus grand consommateur d’eau

Le niveau Mode, textile et beauté recouvre l’ensemble des activités liées aux vêtements, accessoires et cosmétiques. On y trouve notamment des marques, des guides comparatifs et des magasins ou boutiques en ligne.

L’industrie du textile et de l’habillement génère de nombreux emplois à travers le monde : 450 000 en France (production et vente inclus), 1,6 million en Europe, et plus de 60 millions d’emplois dans le monde. (sources : Dares, Statista.com, Organisation Internationale du travail)

Néanmoins, c’est aussi une des industries les plus polluantes. Le textile est classé cinquième plus gros émetteur de gaz à effet de serre. Il représente 2 % des émissions gaz à effet de serre **en 2017. Le secteur est également dépendant du pétrole avec 70 % des fibres synthétiques produites provenant du pétrole. C’est le deuxième secteur occupant la plus grande surface des sols et **le troisième plus grand consommateur d’eau. Le textile est aussi responsable d’une grande partie de déchets non traités et de pollution des eaux. (source : Infographie de l’ADEME)

Dans une optique de réduction des émissions de GES, les pratiques à favoriser dans le secteur de la mode sont notamment l’achat de vêtements ou d’accessoires de seconde main et les fabrications à partir de chutes de tissus, d’ancien vêtements ou accessoires ou même d’autres types de déchets, comme par exemple la confection de ceintures avec des pneus usagés. Les matières premières à privilégier sont le lin et le chanvre ou encore le coton biologique. Différents labels (dont Ecolabel, Ecocert, GOTS) permettent de guider les achats de vêtements. (source : La mode sans dessus-dessous).

Avec près de 2200 entreprises, l'industrie textile française emploie plus de 60 000 salariés (source : Union des Industries Textiles). Leurs activités couvrent les nombreuses étapes de la fabrication de textile : filature, moulinage, tissage, tricotage, ennoblissement, etc. Ces entreprises sont en majorité des PME (environ 63 %). Le commerce de détail d’habillement, succursales incluses, emploie environ 175 000 personnes, et le commerce d’articles de sports et d’équipements de loisir en emploie près de 60 000 (source : DARES).

Le principal levier d’action des acteurs du textile est la sobriété par l’optimisation et la substitution. Les entreprises et organismes sélectionnés sont ceux promouvant la revente de vêtements et accessoires de seconde main. Un certain nombre de marques engagées dans la réduction des impacts environnementaux ont été référencées quand elles affichaient une transparence sur la provenance des matières premières et leurs modes de fabrication.

Dans l’esprit collaboratif qui a été au cœur de ce projet, vous pouvez suggérer des ajouts ou des modifications. Ces suggestions seront soumises au même processus de validation qu’à la création de la base de données.Suggérer une modification
48 organisations
dans ce secteur
Voir les organisations