Un repas classique avec bœuf émet environ 6,3 kg CO2e, un repas végétarien seulement 0,5 kg CO2e !

Avec près de 500 000 emplois équivalents temps-pleins, 160 000 entreprises, et 53 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017 (INSEE), le secteur de la restauration a un grand rôle à jouer dans la décarbonation de l’économie française.

En prenant la valeur moyenne de l'ADEME de 2,035 kg CO2e / repas du midi, les 10 milliards de repas pris chaque année hors domicile en métropole (Empreinte énergétique et carbone de l’alimentation en France) contribuent ainsi à l’émission d’environ 20 millions de tonnes CO2e/an, dont la très grande majorité est issue de la phase de production des aliments. Or 85% des émissions de gaz à effet de serre de cette étape proviennent de la viande et des autres produits animaux tels que les produits laitiers, et ces produits utilisent 80% de la surface agricole française (hors aliments animaux importés, comme le soja brésilien). Ainsi, l’ADEME considère qu’un repas classique avec bœuf émet environ 6,3 kg CO2e, et un repas avec du poulet environ 1,3 kg CO2e, alors qu’un repas végétarien rejette seulement 0,5 kg CO2e !

Les entreprises de restauration référencées à date sur Shift Your Job remplissent les conditions suivantes: 

  • soit elles proposent des plats entièrement végétariens, végétaliens ou vegans,
  • soit elles communiquent à leurs clients l’empreinte carbone de leur repas, en vue de les sensibiliser et les amener à choisir un menu moins émetteur de gaz à effet de serre
Dans l’esprit collaboratif qui a été au cœur de ce projet, vous pouvez suggérer des ajouts ou des modifications. Ces suggestions seront soumises au même processus de validation qu’à la création de la base de données.Suggérer une modification
4 organisations
dans ce secteur
Voir les organisations